L’Affaire Grand Méchant Loup

Présentation du spectacle.

Description :

De, et par, Monsieur Mouch, voici le récit du procès en révision accordé au Grand Méchant Loup, grâce à de nouveaux éléments dans le double meurtre pour lequel il est déjà condamné. C’est la véritable histoire du Petit Chaperon Rouge et de Mère-grand, enfin dévoilée. Jean de La Fontaine en expert psychiatrique ; Charles Perrault en flic à la retraite ; L’ainé des petit cochons, et autres victimes du Loup, lui ayant survécu, se succèdent à la barre pour témoigner.

Ce récit fou et décalé, est ponctué d’inserts sonores venant de sa petite radio de cuisine, qui le font parfois basculer de son rôle de narrateur à l’incarnation des personnages du drame qui se joue : Reporters, avocats, témoins et commentateurs…

Bande annonce et Extraits sonores :

Note d’intention :

Ce spectacle est le moyen de revisiter ce grand classique du conte qu’est l’histoire du Petit Chaperon Rouge, mais aussi de s’intéresser à l’image du loup dans les contes, les fables, et l’imaginaire populaire. Personnage métaphorique des violences humaines, il est le bouc-émissaire parfait. Il mérite là une réhabilitation, pour dénoncer le vrai coupable : l’homme.

Le procès permet une forme de narration contemporaine pour le conteur, une alternance dans les personnages joués, et l’insert de voix connues du paysage audiovisuel français : Florence Paracuellos, Fabrice Drouelle, Sébastien Thomas… Ils ont tous participé avec enthousiasme, comme quelques artistes étrangers et musiciens, qui se sont prêtés au jeu…

Il ne s’agit pas de recomposer une salle d’audience, mais plutôt un environnement familier, depuis lequel le conteur raconte le procès, et en joue les différents personnages, en alternance avec les annonces radio : infos, interviews, jingle ou musique.

Dispositif scénique (technique) :

Le conteur évolue sur un plateau complet, avec un minimum de 4 x 2m, mais s’adapte à sa taille, jusqu’à un grand plateau de salle 500 (type 8 x 4m).

Il symbolise son « chez lui » par l’installation d’une table et d’une chaise (à installer par l’organisateur, sans exigence esthétique autre que d’être du « mobilier commun »). Pour y installer sa radio, le code pénal et sa boite à musique.

Eclairage :

Le conteur s’adapte aux moyens lumières de l’espace de jeu. Et peut faire sans, si le lieu n’est pas équipé. A déterminer ensemble. Sinon :

-Plein feu simple en couleurs Blanc +Chaud.

-De même pour les contres.

-Douche plus marquée couleur chaude sur l’espace de la table (à jardin).

Sons :

-inserts sonores : lancés en autonomie par relais Bluetooth (fourni) depuis la table. Ou lancement par technicien s’il y a avec répétition des tops avant.

-Boite à musique : une prise jack. Si autonomie, la table doit pouvoir accueillir une petite console multipiste (fournie), installée derrière la radio.

-Voix conteur : Selon la taille de la salle, peut ne pas être nécessaire. Sinon micro cravate, ou casque (discret), à fournir par l’organisateur.

-Amplification : petite en autonomie (fournie), ou celle de la salle.

Tout point technique peut être discuté, aménagé. Avec la seule nécessité des inserts sonores, et du confort du public.

A savoir pour finir :

En ce qui concerne les conditions d’accueil des spectacles de l’artiste, il n’y a pas d’exigence complexe.

Mouch aime les rapports simples, les échanges amicaux et professionnels. On trouve toujours à s’arranger pour tout !

Le projet a pu aboutir grâce à la contribution de nombreuses personnes, dont :

Pour les voix : Florence Paracuellos (France Inter), Fabrice Drouelle (France Inter), Sébastien Thomas (France Télévision), Marçal Font i Espi (Poète, Catalogne), Björn Högsdal (Slameur, Allemagne), Mariam El Ajraoui (Comédienne, Maroc/France), Diane C. (Gb), Clémence Roy (Conteuse), Julie Ollivier et un de ses ateliers de danse (manifestantes).

Pour les créations musicales, l’aide ponctuelle d’Antoine Breton, Mémé But et Thibault Glatard.

Et peut-être bientôt vous !!! Comment ? En programmant et/ou soutenant ce projet dans son développement.

Tarifs et Contacts :

Monsieur Mouch ne fonctionne jamais avec un tarif fixe. Tout est négociable et fonctionne dans le principe simple du : « Les riches paient plus que les pauvres, et chacun sait s’il est l’un ou l’autre ».

D’un point de vue pratique, une fourchette et un prix moyen pourront vous être indiqués, mais le prix arrêté sera celui auquel vous avez l’habitude de programmer des spectacles. « Confiance et justice », cela pourrait être le titre de ce dernier paragraphe du dossier. 😉

Parlons-en !!!

Merci pour votre attention et à bientôt.

Contact : +33 607 940 880 // monsieurmouch@hotmail.com